19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 10:14

Amapien depuis un peu plus d’un an et membre du collectif régional, j’ai eu de nombreuses occasions d’observer les pratiques des producteurs et notamment des maraîchers. Une chose m’a très vite frappé : bien que travaillant selon les principes de l’agriculture biologique, peu d’entre eux prennent réellement en considération les alliés naturels qui fréquentent leur culture, d’une part et d’autre part intègrent la notion de biodiversité dans leurs pratiques.

Je me propose donc, par une série d’articles dans notre journal et sur nos sites Internet, d’approcher ces différents sujets dans l’année qui arrive.

Nous commencerons donc par la coccinelle et autres insectes.

 

La Coccinelle2Coccinelle à deux points (Adalia bipunctata) est un coléoptère qui se distingue à ses élytres, le plus souvent  rouges, macu lés de 2 points noirs. C'est un insecte présentant de grandes variétés de couleurs. Comme il s’agit de la même espèce, des individus de couleurs différentes peuvent se reproduire entre eux.

Elle est très commune depuis le Centre jusqu’à l’Ouest de l’Europe, tout comme la coccinelle européenne à sept points (Coccinella septempunctata). La femelle pond entre 20 et 50 œufs par jour. La larve des coccinelles est appelée triongulin. L’adulte peut vivre de deux à trois ans. En hiver, elle hiberne en colonies dans des anfractuosités rocheuses ou des amas de bois, parfois par centaines d’individus.

 

 Elle se nourrit de pucerons, de cochenilles et autres petits insectes. Sa larve peut consommer plus de 50 pucerons en une journée : C’est une alliée indispensable et naturelle du jardinier et du maraîcher. Elle est un insecte auxiliaire à privilégier et à respecter.

Coccinelle1Bipunctata est très menacée par l’invasion de la coccinelle asiatique introduite pour lutter contre les pucerons en agriculture et qui est plus facile à élever. La coccinelle asiatique exerce une véritable compétition alimentaire en privant Bipunctata de sa source de nourriture.

Si vous souhaitez acquérir des larves pour protéger vos cultures,  exigez qu’il ne s’agisse pas de coccinelle non européenne et surtout, renoncez à tout traitement phytosanitaire pour protéger vos plantes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Amap de l'Ostrevent - dans Informations Générales

Présentation

  • : Le blog de l'Amap de l'Ostrevent
  • Le blog de l'Amap de l'Ostrevent
  • : Ceci est le blog de L'Amap de l'Ostrevent. Vous y retrouverez les informations importantes concernant celle-ci.
  • Contact

Recherche